Publié le

Le premier vaccin développé par une IA va être testé aux États-Unis

Lucile Meunier Pour la première fois, un vaccin contre la grippe saisonnière a été mis au point grâce à une intelligence artificielle. Les chercheurs ont annoncé le 2 juillet qu'il allait prochainement entrer en phase d'essai clinique aux États-Unis. Fièvre, toux, douleurs musculaires et articulaires... Vous connaissez ces symptômes par cœur.


Un vaccin plus efficace et moins coûteux

Pour doper l’efficacité de ce vaccin, des chercheurs australiens ont fait appel à l’intelligence artificielle. Leur vaccin, mis au point par une IA, va prochainement entrer en phase d’essai clinique aux États-Unis, après deux ans de recherche. Les essais seront réalisés sur 371 personnes de 18 à 64 ans, peut-on lire dans l’étude. Les chercheurs affirment que l’efficacité du vaccin pourrait atteindre 80 à 90 %, contre 20 à 50 % en moyenne pour les vaccins classiques.

Leurs résultats ont été présentés le 2 juillet dans le journal de l’université Flinders.

L’IA va jouer un rôle de plus en plus dominant dans la découverte et la conception des médicaments

À partir de ces informations, un autre programme a conçu des milliards de composés imaginaires qu’il a ensuite analysés pour identifier les 10 composés les plus efficaces. Si cette approche venait à être généralisée, elle permettrait de diminuer le coût exorbitant de la fabrication des médicaments, rappelle le média Futura. Ces dernières années, les dépenses liées au développement d’un seul médicament ont atteint 1,5 milliard de dollars en moyenne.

Un domaine encore peu exploré

« Cela représente le début d’une nouvelle ère où l’intelligence artificielle va jouer un rôle de plus en plus dominant dans la découverte et la conception des médicaments », s’est réjouit un des chercheurs, Nikolai Petrovski, dans l’article de l’université de Flinders. Dans les régions rurales de Chine et d’Afrique, des IA sont capables de diriger les patients vers les bons spécialistes, établir des diagnostics et choisir des traitements à distance. Sans oublier les prothèses intelligentes, qui pourront bientôt s’adapter très rapidement aux corps des patients grâce à d’importantes bases de données.

L’IA pourrait diminuer de 70% les coûts de développement de médicaments par les industries pharmaceutiques

Si elles marchent encore sur des œufs, les industries pharmaceutiques pourraient être les premières intéressées par ce domaine en pleine expansion, puisque l’IA pourrait diminuer de 70 % leurs coûts de développement, précise une étude publiée en 2017.

Usbek & Rica | 09/07/2019 18:00 | Lucie Meunier

Proposé par
Catégories ,