La biodiversité du microbiote

Publié le Modifié

L’analyse du microbiote, un atout pour restaurer son écosystème intestinal
par Dr. A. D’Oro • 5 décembre 2018

Voici tout juste une année, j’ai publié sur ce blog un article sur l’analyse du microbiote (par séquençage ADN). J’estimais, à l’époque, que nous étions au début de l’exploration du microbiote et que bien que ces analyses soient intéressantes, l’intérêt de ces examens dans la prise en charge du microbiote restait encore discutable.

Maintenant, nous avons un peu plus de recul et le but de cet article est de montrer que ces analyses nous amènent des informations de plus en plus utiles pour la prise en charge de notre microbiote. Nous allons voir quels sont les éléments vraiment importants que nous pouvons extraire de ces analyses et surtout quelles sont les stratégies thérapeutiques qui en découlent et qui vont permettre une restauration plus ciblée du microbiote.

Généralités sur le microbiote

Pour rappel, notre microbiote comprend environ 100.000 milliards de bactéries réparties entre plus de 1.000 espèces différentes, pesant dans notre intestin entre 1 à 2 kg. Ces bactéries vivent à l’unisson avec nous et selon l’équilibre de l’écosystème intestinal, elles nous aident à promouvoir la santé ou dans certains cas à initier la maladie.

Ces dernières décennies, nous avons découvert de plus en plus de relation entre nos bactéries intestinales et notre état de santé physique et mental. Voici une liste non exhaustive de ce que fait le microbiote pour notre santé :

Il a la capacité de moduler notre système immunitaire, par exemple en régulant notre immunité non spécifique (1), ainsi, il nous protège contre le développement des allergies.

Il améliore notre status nutritionnel en permettant une meilleure absorption des minéraux (calcium, magnésium, zinc, etc.), en fabriquant des vitamines (vitamines du groupe B et vitamine K) et en améliorant la récupération énergétique des aliments.

Il nous protège contre les mauvais germes (résistance à la colonisation).

Il produit des acides gras volatils tels que le butyrate aux multiples effets sur notre santé.

Il joue un rôle sur notre métabolisme, par exemple sur la gestion du poids, le contrôle de la glycémie et la sensibilité à l’insuline (2,3).

Il a un impact sur le niveau d’inflammation de notre corps, soit en le baissant soit en l’augmentant, selon nos bactéries intestinales.

Il influence notre humeur (dépression, anxiété) (4,5).

Il joue un rôle important dans de nombreuses maladies gastro-intestinales (maladie coeliaque, la maladie de Crohn, la diverticulose, le SIBO, la colite ulcéreuse ou le côlon irritable, etc.).

Il est impliqué dans de nombreuses maladies non intestinales telles que la maladie d’Alzheimer, la dépression, l’asthme, l’autisme, la fatigue chronique, l’eczéma, l’endométriose, le syndrome métabolique, l’obésité, le diabète de type 1 et 2, les maladies auto-immunes comme la polyarthrite rhumatoïde, etc.

Proposé par
Catégories ,